Les jeux scatologiques

Les jeux scatologiques sont des productions ludiques dans lesquels le matériel tourne autour du caca, le titre ou les règles font allusion aux matières fécales ou la thématique de jeu s’appuie sur le concept de merde. Pour la plupart, ces jeux sont des créations américaines, le plus ancien d’entre-eux étant Popintaw (≈1900) dans lequel il faut ramasse des crottes avec sa pelle.

Popintaw, l’ancêtre des jeux scatologiques, tout droit venu des Etats-Unis (et traduit en français)

Boardgamegeek a référencé plus de 30 jeux faisant référence à de la merde comme Eat Poop You Cat (1984) pouvant être traduit par « Le chat se mange la merde ». C’est un jeu américain appartenant au domaine public, proche du Téléphone arabe, qui se joue sur des feuilles de papier avec une alternance de texte et de dessins. On retrouve aussi des jeux impliquant des bouses d’animaux comme Skarabäus (1988),  Poo (2009) ou Don’t POOP On My Lawn! (2017), une boîte ou des éléments de jeu en forme de caca comme That’s Disgusting (2006) ou plus récemment des parodies d’autres jeux sur la thématique du caca comme Plop Trumps (2010) pour Top Trumps (1968), Doddy Head (2012) pour Butt Head (2002) ou Poop (2014) pour le Uno (1971).

Tout le monde se souvient de jeux de tradition populaire comme Le paquet de merde et Le trou du cul ou même de produits destinés aux enfants comme les images Panini La bande des crados (1989) et Carlo Crado (1995) à qui il faut tirez les crottes de nez sans faire sauter le crâne.

Mais les joueurs français devront attendre le début du XXIe siècle pour voir apparaître des jeux de société modernes faisant référence à la défécation :

  • 2000 – Extension Pique Plume (Gigamic), attention aux crottes de canards…
  • 2003 – Cacofolie (Gigamic), attention aux crottes de poules…
  • 2005 – Pecunia non olet (Goldsieber Spiele ), vous gérez des toilettes dans la Rome antique…
  • 2006 – Los Mampfos (Gigamic), faites chier des ânes et souvenez-vous de leur repas…
  • 2009 – Questions de Merde (Le droit de perdre), tout est dans le titre…
  • 2011 – Bean Boozled (Jell Belly), roulette russe de bonbons goût caca, crotte de nez ou vomi
  • 2011 – Toutou Rista (Goliath), interceptez trois cacas sortant des fesses du chien…
  • 2014 – 1,2,3 prout! (Mattel), appuie tant que tu veux mais attention je pète quand je veux…
  • 2015 – Lokus (NSV), passez devant les autres pour aller aux toilettes !
  • 2015 – Fluxx (Edge), une boîte anti-diahrée et des règles consistant à changer la règle
  • 2016 – Délir’o toilettes (Hasbro), ne pas se faire asperger en tirant la chasse d’eau
  • 2018 – Don’t Step in It (Hasbro), il ne faut pas marcher dedans…

 

Ce court historique de l’édition commerciale de jeux scatologiques montre que cette thématique est explorée depuis peu par l’industrie ludique française. Faut-il analyser ce phénomène comme un enrichissement des productions ludiques par l’exploration d’une nouvelle thématique ou comme un manque de créativité du marché du jeu aboutissant à ces productions ? Quels sont les apports ludiques de ce genre de jeu ? Jusqu’où les éditeurs peuvent-ils aller ? Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *